Glace, soleil et fjörd en Haute-Tarentaise – 22-23/01/2022

Il faut bien l’avouer, le week-end à l’ICE CLIMBING nous a remotivées comme jamais ! Parce que oui, 3-4 mois sans week-end GFHM, 3-4 mois sans cette ambiance folle et incroyable, 3-4 mois sans Seb et Max, et bien c’était vraiment trop long !!

On est toutes sur les starting blocks ! Biceps gonflés, mollets saillants, crampons et piolets affûtés, broches flambantes neuves, c’est parti pour deux nouvelles journées de glace.

Lundi soir nous recevons une proposition de programme : « soleil, glace, et fjörds ». Whaaaat ? Seb et Max nous proposent un séjour en Haute-Tarentaise (vous non plus vous ne savez pas où c’est ?! Il s’agit donc de la région située à l’est de la Savoie et au nord de la Maurienne, frontalière de l’Italie !). Hop, 3 secondes après avoir reçu le message, l’excitation est à son comble, tout le monde s’affaire, prépare son sac, les commentaires WhatsApp fusent.

On se retrouve le vendredi soir au Relais des Villards à Séez. L’accueil est au top et le restaurant aussi. Petit apéro dans la chambre avant de dîner, retrouvailles, potins, toussa toussa… le bonheur quoi ! On potasse les topos. Les conditions de glace sont idéales, le temps beau, froid et sec, au poil !

SAMEDI

Pour une fois, c’est grasse-mat’ : RDV 9h avec Seb et Max. Nous avons opté pour la Cascade de la Daille. Très adaptée pour un gros groupe comme le nôtre, le premier mur offre des longueurs allant du 3 au 4, les relais sont équipés, idéal pour se remettre dans le bain avant un projet plus ambitieux le dimanche.

Le soleil + Grasse mat = big smile @Maxime Fiorani

Chaque binôme se lance sur une partie du mur, il y a de la place pour tout le monde, on fait des couennes de difficulté variée, en tête, en moul’, on révise nos abalakov, on essaie les crampons mono-pointe de Max (et voilà, encore un nouveau truc à s’acheter !). L’ambiance est détendue, sans pression d’horaire, c’est la première fois qu’on se retrouve en mode couenne avec les guides, et c’est bien appréciable. Sans oublier la vue sur le Fjörd – accessoirement, le Lac du Chevril – on se croirait en vacances en Norvège !

On rentre à la tombée de la nuit, bien au chaud dans notre hôtel-resto d’adoption. Petite bière, burger maison, et ça repart !

Petit débriefing de la journée, et on embraye sur le programme du lendemain. L’idée est de faire une grande voie, et nous décidons de séparer le groupe en 2 pour plus de fluidité. Elo, Vané, Täte et Chacha iront à la cascade du Mône, tandis que Lulu, Cycy, Soso et Maria retourneront à la Daille pour la faire en entier cette fois-ci !

Journée couenne à la Cascade de la Daille © GFHM

DIMANCHE

Team 1 : Cascade du Mône

La superbe Cascade du Mône se déroule dans un canyon, dans une ambiance de dingue, avec la Pierra Menta en toile de fond. L’accès est facile via les pistes de ski de fond. Une cordée de guides nous rejoint au pied de la voie, et comme on est gentlewomen, on les laisse passer devant. On en profite pour revoir les bases de la sécurité en glace : les écarts de températures (il fait 7° ce matin, nettement moins froid qu’hier), les différentes structures, les zones de fragilité, etc… des petits rappels qui ne font jamais de mal.

Et on s’élance ! La cascade est composée de plusieurs ressauts, c’est très ludique, et idéal à plusieurs cordées. Les relais sont équipés sur spits, grand luxe, merci les canyoneurs.

Les 2 premières longueurs déroulent assez vite, il s’agit de cloches en bonnes conditions, sauf à la fin de L2 où l’on se demande quand même si on ne va pas finir par passer à travers et finir dans l’eau !!

Entrée en jeu pour la team Moine @Maxime Fiorani

Nous arrivons au pied de la 3e longueur. Sublime, le crux de la voie. Un mur de 40m à 85° et sortie à 90° (4+). Une très jolie longueur et un beau challenge pour nous 4 ! La glace permet de bons crochetages, mais c’est raide et il faut rester bien concentrées ! Max nous pose les broches pour nous faciliter la tâche, et on s’élance ! On s’encourage, on se surpasse, on se régale, sous les flashs de Max le paparazzi. A noter la très belle performance de Vanessa, championne de Belgique de cascade de glace, qui enchaîne le crux haut la main en grand écart.

La championne de la cascade de glace de la Belgique en action dans le crux du Moine @Maxime Fiorani

La suite se déroule au fond du canyon par une succession de plusieurs ressauts à 70-80°, entrecoupés de replats en neige. L’humeur est au beau fixe, les sourires greffés aux visages, on est hyper heureuses d’être là et que tout se déroule si bien ! La descente est rapide par les pentes rive gauche du canyon, et on rejoint les quatre autres poulettes et Seb pour un debrief rapide à Bourg Saint Maurice avant de rentrer chez nous !

Clap et joie de fin @Maxime Fiorani

Team 2 : Daille Daille Daille Daille

Retour donc, à la cascade de la Daille pour Maria, Cyrielle, Sophie et Lucille, accompagnées de Seb. Quelques motivations supplémentaires : un réveil tardif, bien après l’autre groupe, du soleil car il parcourt la cascade durant la journée, et une belle vue.

Daille Daille Daille Daille @GFHM

Cinq longueurs, c’est parti pour 200 mètres de cascade, cotée 3+. 

On a fait deux cordées. Cycy est malade et bichette, on se demande un peu ce qu’elle fait là, elle est épuisée. Elle grimpe avec Seb et Lulu (qui n’aime pas la glace enfin qui ne voit pas franchement l’intérêt et trouve cela hostile. Se cailler les miches en essayant d’esquiver tous les glaçons qui tombent, mmh, c’est pas son truc. On a bien essayé de lui dire que Ouiiii c’est esthétique, ouiiiiii la texture, c’est intéressant, le coté éphémère de la glace, c’est beauuuu, elle n’est pas convaincue). Maria a son petit pansement sur l’arcade, souvenir de la veille où elle s’est gentiment envoyé son piolet dans le visage en le retirant de la glace, et elle est encordée à Soso.

Seb attaque la première longueur en tête et la deuxième cordée utilisera ses broches pour gagner du temps.

S’en suivent trois longueurs moins raides, et c’est donc l’occasion pour Lulu d’y aller en tête, pour la première fois. Trois longueurs à réfléchir où placer les points stratégiquement, protéger correctement les ressauts, il y a trois relais sur broches à mettre en place, tout ça avec une jolie vue sur le lac de Tignes, voilà le fameux fjord !

Dernière longueur verticale pour la team Daille @GFHM

Seb passe le dernier ressaut en premier, on n’est pas en avance. Il nous parle de la neige et ses différents grains en attendant les filles, Maria arrive décorée comme un sapin de noël, alourdie de toutes les broches et dégaines qu’elle a récupéré !

On n’aura pas vu le soleil, et on regrette un peu notre réveil tardif car on est en haut un peu tard, mais on a bien profité de la cascade, assez accessible et en très bonnes conditions, pour peaufiner nos techniques de planté de piolet, de pose de broche, de confection de relais et Lulu a même bien aimé ça !

Reste à redescendre à pieds, et c’est un peu plus long que ce qu’on imaginait… Arrivées au parking, vite vite, les autres nous attendent déjà depuis longtemps.

La suite au prochain épisode !!!

Lucille, Cyrielle, Maria, Sophie, Adeline, Elodie, Vanessa et Charlotte

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s